Un si fragile vernis d'humanité - Michel Terestchenko

14 janvier 2022 | ÉLUCID
Dans Un si fragile vernis d’humanité. Banalité du mal, banalité du bien (2005), Michel Terestchenko s’interroge sur les motivations des actions destructrices ou bienveillantes des hommes. Partant d’une réflexion philosophique, l’ouvrage renvoie à diverses expériences de psychologie sociale, à des (...)
 Site référencé:  Élucid

Élucid  

Prix de l’électricité : EDF et l’échec de la libéralisation du marché européen
27/01/2022
En Allemagne, la planche à billets fait exploser l'épargne des plus riches
27/01/2022
Exxon, Shell, Total, Elf : Comment les majors ont encouragé le déni climatique
26/01/2022
Mer de Chine du Sud : Un demi-siècle d’avancées chinoises
25/01/2022
Finance : La Banque de France alerte sur un risque de crise boursière
25/01/2022
Ces 30 banques qui peuvent faire « sauter » le système
24/01/2022