Violences policières : la justice blanchit mais cache son chiffre noir

3 janvier 2023 | FD
Temps de lecture : 3 minutes Les procureurs trouvent deux fois plus d’excuses aux violences quand elles sont commises par des policiers. Un quart des agents considérés comme coupables sont absous en toute discrétion. Les premières statistiques dévoilées par Politis objectivent la fabrique de (...)
 Site référencé:  Flagrant déni

Flagrant déni 

La justice préfère les tabassés du centre ville
13/12/2022
La République contre Marianne
22/11/2022
En Guadeloupe, la gendarmerie tue “sans regrets”
15/11/2022
Mouvements lycéens : la police vise toujours la tête
21/10/2022
Naïm et la proc’ qui ne savait pas lire
18/10/2022
Selon que vous serez policier ou misérable…*
12/10/2022

 Globales | 2019 · 2022