9 officiers supérieurs français portent plainte contre La Nuit rwandaise

Sur les responsabilités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda

Pour la vérité et la justice

9 officiers supérieurs français portent plainte contre La Nuit rwandaise


Sur les responsabilités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda

Le Comité pour la vérité et la justice sur les responsabilités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda lance ce 10 septembre un appel, que vous pouvez lire ci-dessous, alors que 9 officiers supérieurs français portent plainte contre la revue La Nuit rwandaise.

Nous, personnes et associations souhaitant que soit faite toute la lumière sur les responsabilités françaises dans le génocide perpétré à l’encontre des Tutsi au Rwanda en 1994, constatons que :

Malgré l’accumulation et le recoupement d’éléments mettant directement en cause de hauts responsable politiques et militaires français dans ce crime imprescriptible, la justice de ce pays n’a jamais enquêté sur les responsabilités politiques et militaires françaises.

Alors que plusieurs plaintes mettent en cause les agissements de certains soldats durant l’opération Turquoise, des officiers français qui sont intervenus au Rwanda entre 1990 et 1994 contestent aujourd’hui devant la justice toute implication de l’armée française dans la préparation et l’exécution du génocide des Tutsi :

Le 8 juillet 2011, le directeur de publication de la revue La Nuit rwandaise, Michel Sitbon, a ainsi été mis en examen, suite à la plainte de neuf officiers supérieurs de l’armée française. Ceux-ci s’estiment diffamés par la publication sur le site Internet de cette revue, www.lanuitrwandaise.net, en août 2008, d’un communiqué du ministère de la justice rwandais dans lequel ils sont désignés, ainsi qu’une vingtaine d’autres responsables politiques et militaires français, comme étant impliqués dans le génocide des Tutsi de 1994. Une plainte similaire a également été déposée contre le site du Nouvel observateur et son directeur de publication de l’époque, Denis Olivennes.

Les militaires plaignants s’en prennent ainsi à deux sites d’information qui n’auront fait que reproduire le communiqué de presse du gouvernement rwandais diffusé à l’occasion de la remise du rapport de la commission d’enquête rwandaise sur les responsabilités françaises dans le génocide.

Dans sa conclusion, ce communiqué - acte d’accusation en bonne et due forme – appelait « les instances habilitées à entreprendre les actions requises afin d’amener les responsables politiques et militaires français incriminés à répondre de leurs actes devant la justice. »

Cette procédure judiciaire pourrait être l’occasion de présenter devant une cour de justice les éléments recueillis à ce jour sur l’implication française au Rwanda et le rôle de chacun des plaignants dans ce crime.

Nous appelons les médias à porter la plus extrême attention à cette procédure qui devra permettre d’en savoir plus sur l’engagement français dans le dernier génocide du XXème siècle.

Nous, signataires du présent texte, invitons toutes les associations et les citoyens conscients de la gravité des faits examinés à se porter solidaires de cette démarche.

- En rejoignant le Comité pour la vérité et la justice sur les responsabilités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda, et/ou en signant ce texte.

- En transmettant à ce comité tout témoignage ou document inédits permettant d’apporter des éléments supplémentaires sur le rôle joué par l’armée française au Rwanda.

- En contribuant aux frais d’avocats et de voyage et d’accueil des témoins.

Le Comité pour la vérité et la justice sur les responsabilités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda

Le Comité pour la vérité et la justice sur les responsabilités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda

C/O Jacques Morel, 21 rue Antoine Freyermuth F-67380 Lingolsheim - France

Contact : 0(0 33) 6 84 56 04 60

contact@francerwandagenocide.org

Chèques à l’ordre de "France Rwanda Génocide"

Mis en ligne par Ad Nauseam
 10/09/2011
 https://mediarezo.net/9-officiers-superieurs-francais

Voir aussi

L’esprit de la révolution
sous la grisaille et la déprime, une nouvelle conscience pourrait bien émerger !

L'esprit de la révolution
  Petite mobilisation, pluie et moral en berne : les manifestations de ce samedi ont laissé une très différente impression que toutes les fois précédentes sur le fil de suivi en direct mis en place par lemonde.fr. La profondeur du sentiment dépressif montre bien qu’on attendait mieux – et ceux qui ne sont pas sortis manifester sont les premiers à se lamenter de ce qu’il n’y ait pas eu plus de monde dans (...)
Réponse de la Solfed de Londres-Nord aux émeutes de Londres
  Alors que les médias stigmatisent l"anarchie" à propos du déferlement de la violence à Londres et en Angleterre, la "Solidarity Federation" du Nord-Londres a considéré qu’une réponse de la part d’une organisation anarchiste active dans la capitale était nécessaire. Les émeutes ont causé des dégâts importants ces derniers jours à des quartiers de Londres, à des devantures de magasins, à des (...)