Cimade

Depuis plus de soixante ans, La Cimade a adapté son action aux enjeux de l’époque. À partir de la fin des années 70, La Cimade s’implique de plus en plus en réaction aux projets de loi réduisant les droits des immigrés.

"La Cimade a été fondée en 1939 au sein des mouvements de jeunesse protestants. De sa mission initiale auprès des “évacués” de l’Alsace-Lorraine fuyant l’avancée nazie, elle a conservé son nom (dont la signification d’origine est “Comité Inter-Mouvements Auprès Des Évacués”), mais aussi un lien avec le monde protestant et surtout une fidélité aux valeurs et aux engagements de ses fondateurs.
Depuis plus de soixante ans, La Cimade a adapté son action aux enjeux de l’époque. Elle s’est engagée auprès des juifs menacés, a œuvré ensuite pour la réconciliation franco-allemande, s’est impliquée auprès des peuples du Sud en lutte pour l’indépendance et la décolonisation.

À partir de la fin des années 70, La Cimade s’implique de plus en plus en réaction aux projets de loi réduisant les droits des immigrés. La grève de la faim en 1981 et la marche pour l’égalité et contre le racisme renforcent le positionnement politique de l’association. Fidèle à ses principes, La Cimade entre dans les centres de rétention en 1984, pour y venir en aide aux étrangers reconduits. Tout au long de son histoire, la Cimade est restée un mouvement engagé sans se satisfaire d’une simple posture caritative."

Derniers articles 

Traité du Touquet : 20 ans d’accords meurtriers à la frontière franco-britannique
1er/02/2023
droit d’asile : premier bilan de l’année 2022 en France
27/01/2023
YANA MARRE DU CRA n°2
26/01/2023
Plus de 3000 personnes à la rue, en squat, en bidonville dans la métropole lilloise
23/01/2023
Tentative d’expulsion d’une femme iranienne vers son pays d’origine
23/01/2023
Ciné-rencontre en ligne autour de « Numéro 387 disparu en Méditerranée » de Madeleine Leroyer, à l’occasion de Commémor’action
20/01/2023

 Vos commentaires