« L’Émancipation est une tendance intersyndicale organisée, qui défend et met en pratique, dans le syndicalisme et les mouvements sociaux, une orientation anticapitaliste, de lutte de classe, de transformation sociale et scolaire, et des formes d’action largement validées dans les luttes auto-organisées des travailleurEs

Pour ce faire, L’Émancipation Tendance Intersyndicale

• Intervient de façon cohérente et publique dans l’ensemble des syndicats résultant de l’éclatement actuel du syndicalisme (FSU, SUD Éducation, CNT, CGT, UNSA...) et dans les structures démocratiques dont se dotent les travailleurEs et les mouvements de lutte pour :
- développer les luttes de défense quotidienne des travailleurEs comme celles qui vont dans le sens de la transformation sociale anticapitaliste, en assurant l’articulation entre les deux,
- œuvrer à la généralisation des luttes interprofessionnelles et à la perspective de la grève générale pour gagner contre l’offensive du capitalisme sur tous les fronts,
- unifier ces luttes en visant à l’unification des structures syndicales entre elles, mais aussi avec les structures nées des luttes, dans une perspective de (ré)unification syndicale,
- défendre la condition de ce rassemblement de différentes sensibilités dans une même structure syndicale : la reconnaissance partout d’un réel droit de tendance, qui permette aussi bien de faire vivre le pluralisme que de se positionner en alternative aux directions syndicales et de s’opposer aux bureaucraties.

• Construit son intervention à partir de la défense des plus fragiles : précaires, chômeuses et chômeurs, excluEs, victimes des “plans sociaux”, répriméEs...

• Considère comme essentielles les luttes globales qu’elle s’efforce de réinvestir dans le cadre syndical : sans papiers, femmes, antiracismes... luttes contre le pillage de la planète et les agressions de l’environnement, contre la guerre et les occupations, luttes pour l’émancipation des peuples, contre le néocolonialisme, contre les oppressions linguistiques...

• Contribue activement à la publication et à la diffusion de L’Émancipation syndicale et pédagogique , revue de tribune libre qui assure la continuité de la revue L’École Émancipée paraissant depuis 1910, et qui se donne les moyens de continuer à être en prise sur les luttes actuelles, notamment dans leur dimension interprofessionnelle.

À partir de ces principes fondamentaux, hérités de son histoire, notamment du syndicalisme révolutionnaire (dont elle est depuis plus d’un siècle le courant le plus constant), L’Émancipation Tendance Intersyndicale élabore ses positions dans des structures démocratiques (Groupes Départementaux, Collèges, Semaines, ...) qui permettent la coopération et la mise en synergie de différentes sensibilités syndicales, politiques, pédagogiques... qu’elle fédère.

L’Émancipation Tendance Intersyndicale assume la continuité de l’École Émancipée. Les principes et les grandes orientations qui fondent son identité et guident son action ont été précisées à plusieurs reprises (1954, 94, 97). L’actualisation de ces positions fondamentales a été bloquée par ceux-là mêmes qui œuvraient pour que l’École Émancipée se dissolve dans les directions réformistes de la FSU. À présent que cette dissolution est achevée au prix d’une scission et d’une captation de la revue L’École Émancipée , L’Émancipation Tendance Intersyndicale, fidèle à son héritage, ancrée dans l’actualité et résolument tournée vers l’avenir entend préciser ses valeurs, son orientation, ses pratiques et son mode de fonctionnement.
(...)
Manifeste de l’Émancipation Tendance Intersyndicale »

Nouveautés sur le Web

Brèves féministes (juin 2019)

Parce que c’est aussi une forme de haine… Place des femmes dans les programmes de Première : encore raté ! Le 4 avril, vient d’être publié au Bulletin Officiel , le programme national pour (...)
7/07/2019

Notre librairie (juin 2019)

L’histoire comme émancipation . à€ l’heure, o๠bien trop souvent, les média nous abreuvent d’une histoire instrumentalisée au service du pouvoir et de la bourgeoisie, les auteur·e·s, universitaires, (...)
6/07/2019

Rosa Luxemburg (1871-1919)

Dans la nuit du 14 au 15 Janvier 1919, Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht furent assassinés par les corps francs, unités spéciales chargées par le gouvernement social-démocrate de mater la rébellion et (...)
6/07/2019

Le point sur le festival 2019 de Douarnenez

Comme souvent à Douarnenez (Rroms, Turquie, Congo) le thème choisi cette année s'inscrit dans une actualité brà »lante. Mais celle-ci soulève cette fois un immense espoir qui nous concerne tous et (...)
5/07/2019

Solidarité avec les enseignants menacés de licenciement pour faits de grève !

Nous publions ci-dessous l’appel que nous a envoyé un camarade enseignant du Costa Rica, suivi d’une interview sur l’organisation du système et les réformes en cours. Le 10 septembre 2018 au Costa (...)
4/07/2019

Les peuples des Congos : une histoire troublée au coeur de la mondialisation

Après 40 ans d'existence, le Festival de cinéma de Douarnenez a ressenti comme un manque par rapport à l'Afrique. Celle-ci n'avait été abordée que deux fois, avec le thème des Berbères en (...)
3/07/2019

Deux approches pour combattre le libéralisme

Deux auteurs font paraà®tre ce printemps des livres de combat : un psychiatre et un économiste. Tous deux partent du même bilan : le triomphe apparent de l'ultralibéralisme que ces dernières (...)
3/07/2019

Un mois dans le monde

L’armée, ça pue, ça tue et ça pollue… Mais c’est surtout le dernier rempart des régimes dictatoriaux pour que la nomenclature garde le pouvoir quand le peuple a chassé le dictateur. En Algérie, Ahmed (...)
2/07/2019

Deux spectacles... antagoniques

D'un cà´té un spectacle qui rassure les tenants de l'ordre établi, de l'autre une performance sur le bonheur de lutter ensemble… Le premier est une fantaisie fort bien chorégraphiée, (...)
1er/07/2019
 Mediarezo | 2003 · 2021