Salto – subversion & anarchie

Salto : "Une tentative modeste mais tenace de jeter des ponts toujours plus solides entre les pensées et les pratiques libératrices. Entre les heurts sociaux qui nous entourent et des perspectives révolutionnaires. Entre les individus rebelles de partout. Entre une répugnance insistante de cet existant et sa rugissante subversion.”

“La revue Salto se veut avant tout être un défi. Un défi pour amener cette impulsion indomptable du refus profond du monde actuel vers une aventure qui en explorerait les possibilités. Une invitation à prendre le temps et l’espace pour s’arrêter sur de nombreuses questions, en sachant que ceci ne nous rendra jamais immobiles.

Les textes qui constituent cette revue prennent à cœur ce défi. Sans avoir la prétention de détenir le fin mot de l’histoire, chacun de ces textes part à sa manière à la recherche de pistes de réflexions, d’histoires et d’analyses qui pourraient équiper de mots l’ardent désir de s’insurger contre l’ordre social. Ces textes esquissent des idées visant à saper toute forme d’autorité, à attaquer et à transformer les rapports sociaux qui en sont imprégnés.

Une tentative modeste mais tenace de jeter des ponts toujours plus solides entre les pensées et les pratiques libératrices. Entre les heurts sociaux qui nous entourent et des perspectives révolutionnaires. Entre les individus rebelles de partout. Entre une répugnance insistante de cet existant et sa rugissante subversion.”

Salto – subversion & anarchie

Numéro 2 – Novembre 2012

Sommaire :

Articles

Le prix d’un monde entier

Archipel – Affinité, organisation informelle et projets insurrectionnels

Survivre

Les contours d’une lutte (à propos de la lutte contre le nouveau centre fermé à Steenokkerzeel)

Quelques réflexions suite à la lutte contre la construction d’un nouveau centre fermé

Pourquoi travaillez-vous ? – Manifeste contre le travail

Détruisons le travail

Assymétrie

Dans le banc des accusés

Correspondances

Rêver les yeux grands ouverts

L’impossible

Moi, tu, ils, nous

Annexe

Le fracas de l’incompatible – à propos de la manif du 27 juin à Bruxelles

Rencontre anarchiste internationale à Zurich

___

Prix de vente :

2 euros par numéro

7,5 euros pour 5 numéros

Obtenir la revue

Disponible dans différents bibliothèques anarchistes, locaux ou infokiosques.

Pour Bruxelles : Acrata (rue de la Grande Île 32, 1000 Bruxelles)

Sinon, vous pouvez envoyez un mail

Illustration : logo du site Acrata

Mis en ligne par Ad Nauseam
 8/11/2012
 http://mediarezo.net/salto-subversion-anarchie
Sauf mention contraire, droits de reproduction et diffusion autorisés selon la licence Creative Commons Attribution BY-SA 4.0

mediarezo.net/adnauseam

Participez !

Votre site propose des textes, des documents, des actualités traitant de l’anarchie et des mouvements libertaires, progressistes, anti-capitalistes et révolutionnaires : ajoutez-le à la base de données Ad Nauseam.


 En savoir plus

Voir aussi

Burkina Faso 2011 : Chronique d’un mouvement social

 Burkina Faso, février 2011. La mort du collégien Justin Zongo, suite à des brutalités policières, provoque des manifestations populaires dans la ville de (...)

 Tahin Party éditions
Un livre de Lila Chouli

Burkina Faso, février 2011.

La mort du collégien Justin Zongo, suite à des brutalités policières, provoque des manifestations populaires dans la ville de Koudougou.

Le mouvement s’étend rapidement...

 25/10/2012

FASINPAT : Fabriquer sans patron

 L’histoire de Zanón est une histoire de longue haleine. Cette usine de carrelage de Neuquén, dans le sud de l’Argentine, que les ouvriers et ouvrières ont (...)

 Un autre monde est possible : la preuve !
Zanón - Argentine

L’histoire de Zanón est une histoire de longue haleine. Cette usine de carrelage de Neuquén, dans le sud de l’Argentine, que les ouvriers et ouvrières ont reprise et remise en marche après son abandon par le patron, a été expropriée par la justice et remise au collectif des travailleurs qui la font tourner, c’est officiel depuis le 20 août dernier. Comme Zanón était le nom du patron fuyard, ils ont décidé d’appeler leur entreprise FASINPAT, abréviation de FAbricar SIN PATrón, « fabriquer sans patron ».

 17/11/2010

Qu’est-ce que la démocratie directe ?

 « Dans le même temps qu’ elles disparaissaient peu à peu de la culture et de l’ enseignement bourgeois, jusqu’ à n’ être plus rien aujourd’ hui, les études dites (...)

 Manifeste pour une comédie historique
Fabrice Wolff

« Dans le même temps qu’ elles disparaissaient peu à peu de la culture et de l’ enseignement bourgeois, jusqu’ à n’ être plus rien aujourd’ hui, les études dites “classiques” connaissaient pourtant, sous l’ impulsion de la méthode marxiste et de la meilleure ethnologie, un profond renouvellement, qui ouvrait enfin la voie à une véritable science historique de l’ Antiquité.

Grâce aussi à l’ apport de quelques très importantes découvertes (dont notamment la Constitution d’ Athènes attribuée à Aristote, retrouvée vers 1890), cette science a su grandement étendre et affiner – malheureusement à l’ usage d’ un public chaque jour plus restreint – notre connaissance des sociétés anciennes, jusqu’ à récemment mettre au jour, après plus de deux mille ans de condamnations morales, d’ erreurs d’ interprétation ou de désintérêt pour ces questions, une démocratie réelle, en langage moderne une démocratie directe, riche et puissante, qui vécut durant près de deux siècles, permettant ainsi l’ éclosion et la floraison de l’ une des plus brillantes civilisations de l’ histoire universelle : l’ Athènes des Ve et IVe siècles avant l’ ère chrétienne.

Tous ceux qui se disent ou se pensent aujourd’ hui partisans de la démocratie directe seraient bien avisés de s’ intéresser à ce seul exemple documenté d’ un tel régime durablement établi, à sa genèse et à son évolution : car il suffit à prouver que leur utopie n’ est pas qu’ une vue de l’ esprit. »

 10/08/2011

Mots-clés