Afrique du Sud : la France a joué un rôle central pour armer le régime de l’apartheid

La France en soutien à l’apartheid et au racisme

Open Secrets

« Afrique du Sud : la France a joué un rôle central pour armer le régime de l’apartheid

Selon les travaux de l’ONG sud-africaine Open Secrets, la France a fourni des armes au régime raciste sud-africain pendant des décennies, en violation d’un embargo international. »

Juin 1990. La France est le premier pays occidental à recevoir Nelson Mandela, libéré de prison. Tout un symbole : le pays de naissance de la Déclaration des droits de l’Homme accueille le président du Congrès national africain (ANC) et héros de la lutte contre l’apartheid, comme un chef d’Etat.

Pourtant, la France est loin d’être exemplaire. Bien au contraire, depuis les années 1970, elle est l’une des pièces maîtresses d’un réseau international qui fournit des armes au pouvoir ségrégationniste blanc en Afrique du Sud, en violation de l’embargo international instauré en 1963 par les Nations unies.
(...)
En 1988, en plein coeur de Paris, la militante de l’ANC Dulcie September est exécutée de cinq balles dans la tête près des locaux de son parti. Un crime non élucidé. En fait, elle enquêtait sur le trafic d’armes illégal entre le régime de l’apartheid et la France.

A lire sur TV5 : https://information.tv5monde.com/afrique/afrique-du-sud-la-france-joue-un-role-central-pour-armer-le-regime-de-l-apartheid-191629

Mis en ligne par Bruno
 11/04/2018
 http://mediarezo.net/afrique-du-sud-la-france-a-joue-un

Voir aussi

Réponse au Collectif contre les normes
"Appel pour retrouver un sens politique à la lutte (...)"

Réponse au collectif contre les normes*. Au Collectif contre les normes A celles ou ceux de ses membres qui ont écrit "L’appel pour retrouver un sens politique à la lutte qui se mène aujourd’hui sur la ZAD"(lire ci-dessous) Réponse au Collectif contre les normes Une de vos promesses est encourageante. Elle pose la méthode : « regarder simplement les faits et leurs résultats suffit amplement à (...)
Macron et les dictateurs, fossoyeurs de la paix en Afrique ! Appel collectif à manifester, le 10 novembre, contre l’hypocrisie du "forum sur la paix" de Paris, à l’occasion duquel l’Elysée a invité entre autres ses alliés françafricains. La veille, une réunion publique est organisée à la mairie du 2ème arrondissement. Le centenaire de l’armistice de 1918 est l’occasion pour Emmanuel Macron de prôner (...)